logo amu logo cnrs

UMR 7286 - Centre de Recherche en Neurobiologie et Neurophysiologie de Marseille

Équipe F. Tell

Accueil > Recherche > Équipe F. Tell

Intégration des informations viscérales

L’équipe «  Intégration des informations viscérales »étudie les processus cellulaires impliqués dans le traitement des informations sensorielles provenant des viscères. Grâce à des approches cellulaires, nous étudions la physiologie synaptique et les propriétés électriques des neurones localisés au niveau du premier centre d’intégration de l’information viscérale, le noyau du tractus solitaire. Ces travaux nourrissent des études plus intégrées qui concernent le fonctionnement des circuits assurant le contrôle des régulations homéostatiques (respiration, digestion, ...).

Nos recherches doivent permettre de mieux comprendre comment le système nerveux analyse les informations sensorielles provenant des viscères (coeur, poumons, intestins, etc). Ces sensations viscérales ne sont généralement pas perçues de façon consciente. Elles ont néanmoins un rôle essentiel dans le maintien de l’équilibre physiologique et psychologique de l’individu. Elles sont en effet indispensables pour l’exécution correcte des fonctions vitales : respiration, circulation et digestion. Elles interviennent aussi dans la genèse de sensation complexes comme la faim ou la soif. Enfin, elles jouent un rôle dans le ressenti émotionnel et dans la régulation de l’humeur. Compte tenu de ces implications fonctionnelles, les conséquences de déficits touchant l’acheminement et le traitement des informations viscérales peuvent être très larges. Les pathologies concernés vont du dérèglement des fonctions vitales aux troubles de l’humeur, dépression notamment, en passant par les perturbations du comportement de prise alimentaire. Un premier axe de recherche porte sur l’organisation de la neurotransmission dans le noyau du tractus solitaire (NTS), un noyau du tronc cérébral qui correspond à la zone de projections des fibres sensitives vagales et glossopharyngiennes et qui constitue donc le principal point d’entrée des informations viscéro-sensorielles. Nous utilisons des approches de biologie et physiologie cellulaire incluant l’électrophysiologie et la microscopie confocale et électronique pour étudier la structure, le fonctionnement et la plasticité des synapses excitatrices (glutamatergiques) et inhibitrices (gabaergiques, glycinergiques) de ce noyau. Un deuxième axe de recherche, plus intégré, concerne les circuits et mécanismes impliqués dans la régulation de la respiration et de la motricité des voies aériennes supérieures. Ces travaux sont réalisés en utilisant des techniques d’enregistrements non-invasives chez l’animal vigile (plethysmographie) ainsi que des préparations perfusées in situ (tronc cérébral-cœur-poumons isolés). Enfin nous nous intéressons aux effets d’un polluant atmosphérique, l’ozone, qui est capable de mettre en jeu les structures cérébrales impliquées dans les réactions de stress en activant les fibres sensitives pulmonaires de type C.

Publications à la Une

Le CRN2M en chiffres

  • 27 Chercheurs
  • 22 Enseignants Chercheurs
  • 45 ITAs et IATOs
  • 4 Post-Docs
  • 11 Docs
  • 1 Étudiants de Master

    Ils nous font confiance

  • logo amu
  • logo cnrs
  • logo inserm
  • logo AP-HM
  • logo Galderma
  • logo Ipsem
  • logo Novartis
  • logo Pfizer
  • logo Fédération pour la Recherche sur le Cerveau
  • logo Fondation pour la Recherche Medical en France
  • logo IBiSA
  • logo Europe programme FEDER
  • logo Agence Nationale de la Recherche